Olivier Chank, Chef d’orchestre

Olivier Chank

736074_10201065183645472_919923446_o

Il est le premier designer à participer à la nouvelle tangente que Couleur Vive prendra. Ainsi, comment mettre en images et en mots, votre vision du design actuellement? Voici comment Olivier Chank m’a traduit cette idée.

_

Bref parcours

Chank a fait son BAC à École de design de Montréal, en design graphique. Entre temps, il travaille chez Renzo design (maintenant La Camaraderie). Ensuite, il fonde Balise, une petite agence Web et travaille pour la populaire marque Frank & Oak, pour qui il a été Design Lead. Actuellement, il est directeur artistique chez Akufen.

_

Image

« Quand on m’a demandé de parler de ma vision du Design, d’y décerner une définition, maintenant, au commencement de ma carrière: j’étais irrésolu. Non loin de moi l’idée de vouloir apposer quelques notes sur la signification de la profession; je sais que je n’en saisis pas grand-chose du morceau. Je me questionne évidemment sur le métier, l’industrie, son rythme, sur son sens et jusqu’où l’on doit s’accorder avec les choses qu’on nous demande et qu’on s’attend de nous. Je prends cette recherche d’harmonie probablement trop à la lettre.

J’aimerais dire que le Design est une façon de penser, une idéologie précise tirée d’une partition connue universellement, un processus même! Mais je ne le vois pas comme ça. C’est aussi une marchandise — vendue et monnayable — et c’est indissociable d’un marché. Le designer a un répertoire et l’on aimerait qu’il l’interprète pour nous. Car il y a toujours un auditoire, et le Design, c’est une partie de l’ensemble. Le reste, c’est si les sièges sont confortables et si le son se rend jusqu’au fond de la salle.

Mais s’il faut réellement définir le Design: c’est un arrangement de règles plus ou moins bien établies où l’on distingue ses pratiquants selon la capacité à comprendre ces dites règles et l’habilité à jouer avec pour les mettre en pratique — s’ils ne sont pas en train d’improviser. Ensuite, l’industrie étalonne tout ça sur plusieurs niveaux. Tu peux t’acheter du design cher, comme tu peux en avoir à bon prix. Et c’est loin d’être une application linéaire entre la qualité et le coût. L’important, c’est d’y mettre suffisamment de Pop ou de Jazz. Là, tout le monde est content.

Finalement, plus tu essaies de n’écouter que le Design, plus il devient imperceptible. Il est difficile à définir parce qu’il est l’unisson de plusieurs familles d’instruments. Et certains préfèrent les cordes alors que d’autres aiment mieux les percussions… Et puis de toute façon, t’as toujours le critique qui dit que la robe de la soliste était trop courte. »

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. google dit :

    After looking at a few of the articles on your blog,
    I really appreciate your way of writing a blog.
    I bookmarked it to my bookmark webpage list and will be checking back soon. Please visit my web site too and tell me your opinion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s