Elizabeth Laferrière en couleurs pastel

Bio

Née à Montréal, Elizabeth Laferrière a complété un DEC en graphisme au Collège Ahunstic, et un Baccalauréat en design Graphique à l’UQÀM. Parallèlement, elle fait un séjour à l’École supérieure de design, d’art graphique et d’architecture intérieure Penninghen, à Paris.

Co-fondatrice et directrice artistique du studio Les Éclaireurs, elle a constamment des centaines de projets en tête. Elle crée des images fixes et en mouvement avec une vision poétique, sensible et spontanée. Elle joue avec la typographie, le collage, la vidéo, et aspire à travailler en scénographie, où elle souhaite développer une approche plus globale.

Sa soif d’apprendre l’amène à multiplier les collaborations. «On apprend par les autres». Passionnée par les arts et résolument fonceuse, Elizabeth vogue de projet en projet avec toujours le même but : raconter des histoires.

Zab_mutek

_

Interview

Comment as-tu su que tu que le design t’intéressait?
J’ai toujours su que je m’orienterais vers les arts, mais, petite, on me disait que c’était plus un hobby. Quand j’ai compris, au secondaire, que le choix de la police de caractère, sa taille et la largeur des marges pouvait influencer l’opinion du lecteur sur mes dissertation, j’ai vu une lueur d’espoir.

Y a-t-il un sujet récurrent dans ton travail? Si oui, lequel et pourquoi?
C’est plus une façon d’aborder les projets. J’aime beaucoup travailler en collage et laisser les images me surprendre par leur associations inattendues. J’aime travailler la matière, crayonner, sortir de l’écran d’ordinateur. L’humain est souvent évoqué dans des univers surréalistes. La typographie reste un de mes plus grands dada.

Collectionnes-tu quelque chose? Si oui, quoi?
J’ai un problème de post-it. J’en colle partout pour m’aider à me souvenir de tâches à accomplir ou d’inspirations à ne pas oublier.

Quelle-est ta plus grande contradiction?
Foncer et me remettre sans cesse en question… Je ne suis qu’angoisse (ha!) et pourtant, c’est aussi mon moteur. Mon doute me guide (ben…j’pense?).

Une phrase, une personne ou un fait qui t’a marqué personnellement ou artistiquement? Pourquoi?
«Embrace the unkown,
Invest in the fantastic
& infuse the unexpected into accepted forms»

– Keetra Dean Dixon

_MARS_visuel

Comment définis-tu ton mécanisme de création?
Recherche – essais essais essais – erreurs erreurs erreurs – surprises – ménage – prendre une distance – touche finale.
Repeat.

Selon toi, à quoi sert le design aujourd’hui?
Le design graphique, c’est du langage visuel. C’est parler avec des images. Et l’humain a toujours eu besoin de communiquer. Le design, ça sert à se parler. Idéalement, à se parler mieux. À rêver collectivement.

Nomme une source d’inspiration, quelle qu’elle soit.
La meilleure astuce et la plus difficile à trouver : Avoir du temps pour rien faire. Juste bidouiller. Pour aérer l’esprit et changer l’angle de vue. Pour laisser l’inspiration revenir.

Quelle critique ferais-tu au design actuel?
Je ne comprends pas qu’il y ait encore des « pitchs » non rémunérés. Accepter de travailler gratuitement n’aide en rien la reconnaissance de notre métier, de nos compétences et surtout, de notre plus-value.

Personnellement, comment définies-tu le «beau»?
C’est très relatif à chacun.. moi, faut que ça chavire. Quand y’a de l’émotion, généralement c’est beau.

_

Travail

_OCTOBRE_visuels_B

PORTRAIT_FINAL_web

homme_tete_peinture

Flugel_final

a8cd6d40ae844fc3904c095705bfa4e7

DjSprinkles_affiche_v2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s