Gabriel Jasmin, l’instinct créateur

Gabriel Jasmin  /  g-j.ca

_

Bio:

Après avoir obtenu un DEC en arts visuels au Cégep de Saint-Laurent, puis un BAC en design graphique à l’UQAM, Gabriel travaille comme designer graphique indépendant, principalement sur des projets dans le domaine des arts et de la culture. Il collabore aussi avec quelques studios de design à Montréal tels que Paprika, Baillat Cardell & fils et Bleublancrouge.

_

Entrevue:

Comment as-tu su que tu que le design t’intéressait?

Déjà, lorsque j’étais en arts visuels au CEGEP Saint-Laurent, mes travaux étaient toujours basés sur des thèmes directement reliés au design : la typographie, les contrastes, le rythme, etc. À ce moment là, je n’avais pas vraiment conscience de la profession de designer graphique. C’est seulement suite à la recommandation de quelques-uns de mes professeurs d’art que je me suis inscrit à l’université en design graphique plutôt qu’en arts médiatiques.

J’ai su que le design était pour moi seulement après avoir appris les outils et les techniques du design graphique – sans quoi il était difficle d’être à la hauteur de mes propres attentes. C’est donc dire que les deux premières années d’université ont été un apprentissage plutôt ardu et intensif.

 

09

Gabriel-Jasmin-Vide-Parfait-03_2000_c

Collectionnes-tu quelque chose? Si oui, quoi?

Les disques vinyles. Particulièrement les disques étranges, DIY, enregistrés par des weirdos dans leur sous-sol.

 

Une phrase, une personne ou un fait qui t’a marqué personnellement ou artistiquement? Mon père m’a toujours dit « Do your best ». J’essaie de vivre selon ce principe tous les jours, dans tout ce que je fais.

 

 

Comment définis-tu ton mécanisme de création?

Être curieux et observateur.

Nomme une source d’inspiration, quelle qu’elle soit.

La variété! Je suis touche à tout, et être designer graphique indépendant me permet de varier les projets, les techniques, les rencontres, les équipes de travail, etc. Ce dynamisme quotidien est particulièrement enrichissant et me permet d’apprendre de nouvelles choses constamment.

Aussi, la science physique, les maths et l’astronomie. Je suis fasciné par la complexité de l’univers dans lequel on vit – et on prend vite compte de notre insignifiance par rapport à l’infiniment grand, l’infiniment petit ou l’infiniment complexe. Ça remet les choses en perspective et je crois que ça me permet d’être plus libre et audacieux dans mon travail.

08 06 05 04 03

Gabriel-Jasmin-Sophie-Calle-03_2000_c

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s