Christopher Pierre Louis, design de Paname

Christopher Pierre Louis / www.christopherpierrelouis.com

1965007_10205753089804147_5635611342887820583_nPhoto: Nicolas Emilien

_

Bio

Originaire de Nice, Christopher termine sa maîtrise à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles, en France et complète une année d’échange à la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal. Issu d’un parcours multidisciplinaire dans les Arts Appliqués, il s’attache à penser l’architecture comme une discipline perméable : du design aux arts visuels, en passant par l’édition et les communications. Christopher oriente la majorité de ses recherches et son mémoire sur la relation entre édition et architecture. Ainsi, il fonde le magazine étudiant VOLUME Magazine en 2012 et collabore étroitement à l’élaboration du troisième numéro du magazine montréalais CITTÀ #Montréal/Lisbonne, pour les volets architecture et design. De plus, il co-fonde, Cols Boutonnés, en novembre 2014, avec Lucie Palombi, un laboratoire de graphisme et d’édition.

Actuellement, il monte la revue PLI, une revue d’architecture et d’édition, sur laquelle il travaille essentiellement sur le contenu éditorial.

_


Entrevue


Comment as-tu su que tu que le design t’intéressait?

Mon premier but était, à la fin des Arts Appliqués, de faire de la photographie. Je me souviens que j’avais entrepris de faire les Arts Appliqués et Plastiques pour m’échapper du cursus scolaire standard. On m’a tout appris, du dessin à la main à l’ouverture aux autres arts. J’ai essayé de cultiver une curiosité sans limites. J’y ai fait de la communication visuelle, de l’espace et du produit. J’ai ensuite entrepris une candidature dans des écoles en architecture. Pour moi, c’était une façon de pouvoir accéder à de multiples domaines.


Y a-t-il un sujet récurrent dans ton travail? Si oui, lequel et pourquoi?

Il y a d’un côté la représentation et la volonté de se faire comprendre. Puis l’édition m’a toujours fasciné. Reliée à l’architecture, mes recherches sur ce sujet se sont accélérées avec mon mémoire de master. Il n’est pas simple de se dépatouiller en édition avec ma formation d’architecte. Mais j’ai produit un numéro zéro où j’ai invité tous les gens qui m’ont marqué, inspiré, interpellé dans ma pratique d’étudiant en, dans ce qu’elle avait de complice avec l’édition, et inversement. Les travaux rassemblés d’éditeurs(trices), illustrateurs(trices), artistes, théoriciens, écrivains prennent en compte ces deux entités : parfois dans leur individualité, souvent dans leurs complémentarité. Puis, j’ai décidé d’aller plus loin mais en m’entourant. J’ai beaucoup écrit pour essayer de savoir d’où m’est venu cette intuition. C’est peut-être l’objet qui me fascine, la revue en particulier. J’ai monté avec Lucie Palombi, Cols Boutonnés, afin de trouver un endroit pour expérimenter, sans argumentations parfois, et avec une certaine liberté. À deux, on essaye de mettre en commun des intuitions et des envies graphiques. 

ColsBoutonnées_Homeetpaysagesdepoche

Collectionnes-tu quelque chose? Si oui, quoi?

J’achète beaucoup trop de revues et d’ouvrages.


Quelle-est ta plus grande contradiction?

Le monde dans lequel nous vivons ? Plus sérieusement, je pense que Pli essaie d’accepter des propos contradictoires afin de composer non pas une pensée mais des pensées. Un éditeur m’avait souligné que ce qui est intéressant ce n’est pas la pluridisciplinarité, mais le fait que chaque personne à son mot à ajouter. Surtout, à proposer son processus intellectuel d’expert par rapport à un domaine. J’aime l’idée.


Une phrase, une personne ou un fait qui t’a marqué personnellement ou artistiquement? Pourquoi?

Montréal. J’ai eu l’opportunité d’y aller plus d’un an. J’ai eu des projets cinématographiques puis éditoriaux. J’y ai trouvé une ville inspirante, des gens qui m’ont marqués en édition et en architecture.

Comment définis-tu ton mécanisme de création?

Un mélange de névrose et d’obstination. Lorsque que j’ai une intuition, je ne décroche pas tant que je ne me suis pas prouvé qu’elle était fausse ou malvenue.


Selon toi, à quoi sert le design aujourd’hui?

Je me souviens d’un ouvrage qui posait la question : « Qu’est-ce que le design ? ».

A se cultiver, à savoir « lire ».


Un livre que tu recommandes, pourquoi ?

J’insiste à regarder ce que produit la maison d’édition B42. Dont Pour une critique du design graphique : dix-huit essais, de Catherine De Smet. C’est un ouvrage qui m’a servi de pilier pour beaucoup de projets comme Pli.


Quelle critique ferais-tu au design (architecture, designer graphique) actuel?

Si je devais donner mon avis, je dirais que le design c’est autant la quête du « beau » que de la fonctionnalité. Ce sont des problématiques qui traversent l’entièreté des projets. Je suis assez prêt à dire que l’on doit pouvoir d’accepter qu’on a tous à s’apprendre. La personnalité de chacun aura sa place. La réalité économique et l’accès à l’emploi décent pour les jeunes architectes sont assez catastrophiques en France. Mais, finissons positivement, certaines réactions sont positives, comme l’émergence de projets innovants, de collectifs, de jeunes entrepreneurs motivés et animés par l’envie d’avancer.


Personnellement, comment définies-tu le «beau»?

C’est très relatif à chacun, c’est souvent quand je me dis « Yes, my god, ils ont compris un truc ! »

 IMG_4009ter

DSC_1118nbok

6_maquette_UDEM_collaborationavecOlivierGuertin

Collage_projetdarchitecturemuse?e_co llaborationavecEmmanuelleEsnault

Vue Chambre_projetdarchitecture_5emeanne ́e_colloborationavecEmmanuelleEsnault

1_maquette_tryptique3_RVB_UDEM_collaborationavecOlivierGuertin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s