Prolifique Gabrielle Laïla Tittley ( PONY)

Gabrielle Laïla Tittley / PONY 

_

Bio

1899638_589697777772644_506539326_oPhoto: Le Petit Russe

Née le 22 février 1988, à Québec, elle grandit entre le Québec et la province de Terre-Neuve. (À la blague, elle affirme que cela fait d’elle, une newfie.)

PONY commence à dessiner alors qu’elle n’a que 8 ans. Étant une grande fan de comédies romantiques prévisibles et irréalistes, Gabrielle envisage déjà son bal des finissants dès sa quatrième année du primaire. Elle consacre chaque rêve prépubère à imaginer la robe de bal parfaite. Cette emphase sur le matérialisme éphémère accentué par des films tels qu’Elle a tout pour elle lui serviront au moins d’élément déclencheur. Croyez le ou non, elle entreprend le dessin en vue de créer sa robe de rêve, pour cette soirée qui devait être la plus importante de sa vie. Bon, malheureusement, elle ne réalisera pas le fantasme de danser sur le rythme de The Rockafeller Skank simultanément avec tous les étudiants de la polyvalente du Carrefour, au bal des finissants, cuvée 2004. Mais, qui sait? Peut-être que sans ces années à rêver à ce bal, elle n’aurait jamais touché à un crayon de sa vie…

Entrevue

Comment as-tu su que tu que le domaine des arts était fait pour toi?
Ma mère était convaincue que j’allais être soit chanteuse d’opéra ou philosophe. Cette hypothèse résume très bien mes pensées face à cette question. Je suis très curieuse et je veux tout faire, tout explorer. C’était inconcevable pour moi qu’un jour, j’allais être en mesure de choisir un métier à long terme.

J’ai toujours eu une imagination fertile ainsi qu’un amour pour les arts depuis ma jeunesse, mais je n’étais pas assez disciplinée pour me concentrer sur une technique en particulier. Tout me tentait. Et tout me tente encore. Je suis passée par toutes les passions: réalisatrice, designer de mode, même chanteuse. Avant ça, c’était biologiste marine. Avant ça, c’était religieuse. Mais ça, je pense que c’était inconsciemment pour ne pas me ramasser en enfer, où j’étais certaine de finir.

C’était évident pour moi que j’avais un penchant créatif, mais c’est seulement au cégep que j’ai vraiment choisi de me concentrer sur la peinture et parallèlement, sur le dessin.

Y a-t-il un sujet récurrent dans ton travail? Si oui, lequel et pourquoi?
Quand je regarde mes anciens tableaux et dessins j’y vois très clairement un résumé visuel des grandes épreuves de mon passé. On y voit beaucoup de nourriture; ça découle directement de mes troubles alimentaires qui ont existé bien longtemps. Les corps de femmes aussi se rattachent à cette problématique. La drogue est présente également, et je crois que beaucoup de vulnérabilité émane de ces dessins. Par contre, aujourd’hui, les thèmes sont bien différents. Suite à une grande réflexion que j’ai eue en début d’année, j’ai commencé à essayer de canaliser mes problèmes en les transformant en images positives. Je veux que les gens qui voient mes images ressentent de la compréhension et de l’espoir. C’est important pour moi.

Collectionnes-tu quelque chose? Si oui, quoi?
Oui. Des cactus. J’en ai mille. Pas mille pour vrai mais, certainement presque mille. Les cactus sont pour moi un symbole à la fois de force et de vulnérabilité.

Quelle-est ta plus grande contradiction?
Mon pire cauchemar c’est d’avoir une job 9 à 5, donc je me suis créée mon propre emploi. Maintenant que j’ai réussi, je suis tout le temps seule, pis ça me rend triste. C’est pour ça que j’ai adopté une belle chienne. Mais làààà, je suis triste pour elle parce qu’elle aussi est seule, sans amis chiens. Pis làààà, mon chum veux pas un autre chien. Impasse.

Une phrase, une personne ou un fait qui t’a marqué personnellement ou artistiquement? Pourquoi?
Ma soeur. Elle m’a sauvé la vie très souvent. Elle croit en moi environ un million de fois plus que je crois en moi-même. C’est la personne qui me donne le plus le goût d’être la meilleure version de moi-même.

Comment définis-tu ton mécanisme de création?
Impulsif. Sentimental.

Selon toi, à quoi sert l’illustration aujourd’hui?
À mettre du beau dans nos vies régulièrement teintées de gris.

sinaway copy

Nomme une source d’inspiration, quelle qu’elle soit.
Mon chum et la philosophie simple derrière son groupe Crabe. Je pense que c’est mon idole créativement. Je le respecte tellement d’être aussi nonchalant face à l’opinion des autres. Il crée pour les bonnes raisons et le résultat est réellement magique. Son son rend tout le monde heureux. C’est les meilleurs paroles et certainement les plus drôles, pis la musique est la plus belle et la plus dysfonctionnelle que j’ai entendue de ma vie.

Quelle critique ferais-tu au domaine des arts actuels?
Je ne trouve pas que les critiques négatives en art soient pertinentes. Tout le monde devrait être libre de trouver sa direction et faire son chemin parsemé par le plus d’erreurs possibles, sans jugement. Il y a quelque chose pour tout le monde. La somme de l’originalité de chacun crée une communauté artistique vibrante.

Personnellement, comment définies-tu le «beau»?
Quelque chose qui rend ta journée meilleure.

As-tu une obsession?
J’ai des obsessions qui durent un certain temps. Comme une émission de télévision ou une toune mettons. Par exemple, en ce moment, c’est la chanson ‘’Alright’’ de Kendrick Lamar. Je l’écoute sans cesse depuis deux mois. Avant ça, c’était la toune ‘’King Kunta’’ du même artiste.

Un mot que tu aimes. Pourquoi?
Je dis souvent ‘’Funked up’’ ces temps-ci. J’imagine que c’est parce que je trouve ça beau.

As-tu une passion? Laquelle?
Les gens. Les comportements humains sont une passion pour moi, je pense. Les gens m’intéressent et me fascinent.

Ton livre préféré. Pourquoi?
Récemment, j’ai lu plusieurs BDs. J’ai bien aimé Susceptible de Geneviève Castrée. Super beau, super touchant.

Comment définirais-tu ton tempérament?
Noir ou blanc, tout en visant, ultimement, l’équilibre.

Ta couleur préférée? Pourquoi?
Toutes les couleurs poudres. Pastel. C’est doux. Ça m’apaise. Mes meilleures couleurs.

feelin copy kale copy
tigre copy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s