Oumayma B. Tanfous, yeux dans les yeux

Oumayma B. Tanfous / oumayma.ca Née entre un désert de palmiers et la Méditerranée. Elle quitte sa Tunisie natale à la fin de son enfance pour Montréal. Diplômée d’un DEC en graphisme du collège Ahuntsic, Oumayma se promène entre le design graphique et la photographie jusqu’en 2015, où elle amorce sa carrière de photographe. Son style est une…

David Beauchemin, tout en nuances

Une citation qui te touche particulièrement? Pourquoi?
«Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie.»
– Blaise Pascal

Noémie Lavoie, talent brut

NOÉMIE LAVOIE

Bio

_
Née en 95 sur la Rive-Sud de Montréal, Noémie passe la majorité de son enfance à regarder son frère jouer au Nintendo 64. Quelques années plus tard, elle déménage près en Estrie, où elle commence ses études au Collège de Sherbrooke, en graphisme. Par la suite, elle poursuit en Arts visuels, puis à l’UQÀM. Noémie affirme: .«Me voilà, encore un bébé grandissant dans ce beau métier qui, je l’espère, sera le mien pour un bon nombre d’années! »

Jérôme Gagnon, rationnel / irrationnel

Comment as-tu su que tu que le design t’intéressait?
J’ai un jour eu la volonté de changer le monde, pis le lendemain j’me suis rendu compte que c’était pas si facile. Bref, j’aime communiquer. J’ai pensé que le Design était une manière de s’exprimer parmi d’autres.

Marie-Gilles Hardy, couleurs franches.

Bio

Née le 1er juin 1993, c’est le sport qui prend la majorité de son temps durant l’adolescence, lui laissant peu de temps pour sa passion, dessiner. Après 2 ans d’études à se questionner sur ses réelles aspirations, elle tente son coup en design. Vous le devinez, l’expérience sera plus que concluante!

Julien Hébert, la grille & les mots

Comment as-tu su que tu que le design t’intéressait?
D’aussi loin que je me souvienne, je dessinais des collections de maillots de bain pour ma soeur, je passais l’après-midi complet à raffiner la typographie d’une affiche de vente de garage, à construire des souliers plate-forme avec du carton et du duck tape, à redessiner mes logos de skate préférés dans Paint ou à broder des signes Nike sur mes t-shirt. Je pense que j’ai toujours su.

Prolifique Gabrielle Laïla Tittley ( PONY)

Collectionnes-tu quelque chose? Si oui, quoi?
Oui. Des cactus. J’en ai mille. Pas mille pour vrai mais, certainement presque mille. Les cactus sont pour moi un symbole à la fois de force et de vulnérabilité.

Pascaline Lefebvre, rire aux larmes

À l’école secondaire, je mettais plus d’effort à monter mon document WordPerfect qu’à rédiger les textes. Ça m’a paru naturel de m’en aller en design.